Rubéole
 

Les premiers signes apparaissent entre 2 et 3 semaines après la contamination.

Chez les enfants, les symptômes sont généralement peu intenses et ressemblent à ceux de la rougeole. Ils peuvent comprendre une fièvre modérée, un gonflement des ganglions au niveau de la nuque et derrière les oreilles ainsi qu'une éruption qui commence sur le visage et se propage rapidement sur tout le corps.

Le médecin retrouve presque toujours à la palpation des ganglions au niveau de la nuque ou derrière les oreilles. Il s’agit de petits ganglions indolores pouvant persister pendant plusieurs semaines. Ils sont très évocateurs de la rubéole lorsqu'il sont associés à l'éruption.

L'éruption dure 3 jours en moyenne. Elle débute sur le visage et le cou puis diffuse en 24 heure de manière centrifuge vers le tronc et les membres en respectant les extrémités.
Elle est constituée de petites plaques rosées de 1 à 4 mm avec un léger relief qui vont confluer au niveau du visage, du bas du dos et des fesses.

Eruption rubéole - visage | source : CDC Eruption rubéole - visage et tronc | source : CDC Eruption rubéole - dos | source : CDC

Les symptômes sont souvent plus marqués chez les adolescents et les adultes et s'accompagnent fréquemment de douleurs dans les articulations (en particulier chez les femmes), d'un mal de tête, du nez qui coule et des yeux rouges (conjonctivite).

Environ la moitié de toutes les personnes contractant la maladie n'ont jamais d'éruption, et certaines personnes n'ont aucun symptôme.

La forme congénitale de la rubéole survient lorsqu'il y a contamination de la mère durant la grossesse. Les conséquences pour l'enfant à naître différent selon la période de contamination.

 Le syndrome malformatif ( infection au cours du premier trimestre )

Les malformations surviennent chez les enfants infectés précocement (embryopathies).
La fréquence et la gravité des malformations sont fortement liées avec l'âge de la grossesse au moment de l'infection rubéoleuse :

  • le risque est maximal pendant les 12 premières semaines de la grossesse avec atteintes cardiaques, oculaires (essentiellement cataracte), de l'oreille interne et cérébrales (microcéphalie), puis décline pendant les 4 semaines suivantes.
  • De la 16ème à la 20ème semaine la seule anomalie rapportée est une surdité.

Jusqu'à 85% des enfants infectés pendant le premier trimestre de la gestation présenteront une anomalie à la naissance ou après.

Le syndrome malformatif est décelé soit à la naissance soit plus tard. Les lésions peuvent être évolutives et certains déficits sensoriels ou neuropsychiques ne seront dépistés qu'au cours du développement psychomoteur de l'enfant. Le bilan des séquelles d'une rubéole congénitale ne peut être établi définitivement qu'après plusieurs années.

Les anomalies de l'appareil oculaire, de l'appareil auditif, du coeur et du système nerveux central sont les plus fréquentes.
Elles sont souvent multiples et associées :

Les lésions auditives

   La surdité est l'anomalie la plus fréquente et souvent la seule lorsque l'infection survient après le quatrième mois de grossesse. Elle concernerait au moins 80% des enfants atteints de rubéole congénitale.
Elle est souvent asymétrique, rarement complète. Il s'agit d'une hypoacousie de perception touchant les fréquences élevées.

Les malformations cardiaques

   Elles sont présentes chez 80% des enfants, dont 50% ont été contaminés pendant les 2 premiers mois de grossesse.
Toutes sont possibles.
Les plus fréquentes sont la persistance du canal artériel et la sténose pulmonaire.

Les malformations oculaires

   Elles sont dominées par la cataracte souvent bilatérale.
Une microphtalmie, un glaucome, des opacités cornéennes peuvent aussi survenir.

Les lésions cérébrales

   Microcéphalie et retard mental.

Autres lésions

   Plus rares, surtout dentaires et osseuses: hypoplasie, agénésie de certaines dents, micrognathie.

Le risque de malformation pendant le 3ème trimestre n'est probablement pas supérieur à celui d'une grossesse non compliquée.

 

 La rubéole congénitale évolutive
( infection au cours des deuxième ou troisième trimestres )

La contamination après la 16ème semaine de grossesse peut être responsable d'une infection chronique généralisée des organes déjà formés du foetus (foetopathie). Le virus est alors présent dans les viscères et dans le pharynx, ce qui rend le nouveau-né très contagieux (pendant 6 mois à 1 an environ).

La rubéole congénitale évolutive est responsable d'un retard de croissance intra-utérin, d'un petit poids de naissance et de difficultés de développement ultérieur.

L'enfant peut aussi présenter une hépato-splénomegalie (gros foie, grosse rate), un purpura thrombopénique (petites lésions hémorragiques à cause d'un nombre insuffisant de plaquettes sanguines), des anomalies radiologiques des os longs (fémur, tibia), une méningite, une encéphalite, une pneumonie, etc...
Ces atteintes sont évolutives, peuvent régresser ou laisser des séquelles.

Le pronostic à long terme est mauvais : retard psychomoteur, anomalies neurologiques. Le décès survient dans 20% des cas.

Souvent, il y a association de l'embryopathie et de la foetopathie. La foetopathie peut régresser tandis que les malformations sont irréversibles.

Références

  1. Plotkin SA. Rubella vaccine. In : Plotkin SA, Mortimer EA, eds. Vaccines. fourth ed. Philadelphia : WB Saunders Company, 204 : 707-43.
  2. E.Pilly, Rubéole, in : APPIT, ed. E.PILLY, Montmorency : 2M2 ED ; 2002 : pages 425-26.
  3. P. Vigneron, P. Bégué, Rubéole, in : Pathologie infectieuse de l'enfant, ed. Elsevier Masson ; 1999 : pages 259-63.
  4. E.Pilly, Maladies infectieuses et grossesse - rubéole congénitale, in : APPIT, ed. E.PILLY, Montmorency : 2M2 ED ; 2002 : pages 493-94.

Partagez avec vos amis

Suivi de cette page
Objet responsable date
Rédaction Dr Bruno Ricous 03/01/2013
Crédits photos et illustrations Voir les mentions légales  

A propos

E-vaccination.fr a pour objectif de promouvoir la vaccination et faciliter la mise en oeuvre des recommandations du calendrier vaccinal 2012 vis à vis de la rougeole, des oreillons et de la rubéole.  Lire plus

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.

Contact

Merci de prendre le temps de m'écrire un petit mot pour me faire part de vos remarques, de vos suggestions et de vos critiques.  Page contact